iNSTANT karma; *

Who in hell you think you are ? A superstar ? Well, right you are !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 &&. Un air de déjà vu ? _ PV.

Aller en bas 
AuteurMessage
Matt Sean
SEXY. PERVERS. CRAZY . . .JUST ME.
avatar

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 29
Date d'inscription : 19/03/2008

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
98/100  (98/100)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Lun 26 Jan - 22:21


    Un air de déjà vu ?
    PV. Kiana Delen.

    Le jour apparut brusquement dans la chambre du jeune homme de 19 ans, brun, communément appelé Matt. Il dormait depuis seulement 1 heure 12 minutes et 49 secondes précisément lorsqu’une personne ouvrit sa porte et alluma la lumière. Cette personne ne sait-elle pas qu’il ne faut jamais, ô grand jamais, réveillé Matt ? Non seulement pour ne pas se prendre une droite dans la figure ; mais aussi pour ne pas avoir à supporter son humeur noire toute la journée. Matt remua sous sa couette, avant d’ouvrir un œil, suivit de près par le second. Il essaya de se rappeler ce qu’il avait fait la veille au soir, de quelle heure il était à l’instant présent & surtout, il essaya de distinguer qui l’avait réveillé. Tous les éléments commencèrent à se mettre en place dans sa tête, & il sourit intérieurement. Il revenait d’une soirée organisée par un de ses bons - & rares – amis. Mais une fois là-bas, il ne se souvint plus exactement ce qu’il avait fait. La bonne chose étant qu’il n’y avait pas de filles dans son lit ; mais était-ce réellement une bonne chose, en fin des comptes ? Aucune idée. Il tourna ensuite son regard vers son réveil posé sur sa table de nuit ; il indiquait 9h56. Il releva son regard dans la personne qui venait de le réveiller et soupira, inconsciemment. C’était, bien évidemment, son responsable qui venait certainement le réveiller parce qu’il avait plus d’une heure de retard pour son premier cours de la journée, les Mathématiques. Aspect positif, il n’avait pas raté grand-chose, étant donné que les Maths était l’une de ses matières les plus détestées. En début d’année, lui & ce fameux responsable de niveau avait passé une sorte de pacte : lorsque Matt ne se réveillait pas, il venait le réveiller & en échange, Matt ne révélait pas l’un de ces secrets : ce responsable fume des substances illicites ; Matt l’a surpris plus d’une fois & lui a promis de ne rien dire, en échange de ce petit service. Pratique, non ? Matt sait toujours tiré profit des situations lui tendant les bras. Bref. D’un geste de main, il envoya balader ce pauvre homme, et fourra par la suite sa tête sous son oreiller. Il n’avait qu’un seul mot à la bouche : Dormir. Il se répétait en boucle dans sa tête, tel un refrain qui revient sans cesse ; sans jamais vouloir sembler s’arrêter.

    Il resta une bonne demi-heure dans son lit, avant de prendre la bonne initiative d’aller se doucher, & s’habiller par la même occasion. Quelle allure avait le jeune anglais aujourd’hui ? Un slim noir, un pull en V gris & une veste de costume noire. Un style plutôt chic & décontracté à la fois, comme il aimait. Il aurait pu agrémenter le tout d’un chapeau, mais il allait déjà se faire remarquer en arrivant en retard, pas besoin d’en rajouter une couche. Il s’observa une dernière fois dans le miroir & finit par claquer la porte derrière lui. Hasta la Vista Baby !

    Il erra dans les couloirs avant de trouver la salle dans laquelle son cours venait de commencer. Il respira un bon coup, remonta la bretelle de son sac sur son épaule & toqua à la porte. De suite, un homme d’un certain âge, crane chauve, vraiment répugnant, vint lui ouvrir. Matt lui fit un large sourire hypocrite, avant de le dévisager de haut en bas.

      - « Pourquoi êtes-vous en retard Sean ? »
      - « Oh & bien tout simplement parce que mon réveil n’a pas sonné aujourd’hui. Comme si vous étiez venu l’éteindre la veille au soir, uniquement pour que j’arrive en retard à votre cours ! »

    Il passa la porte, sans poursuivre son petit scénario au professeur, & alla s’asseoir à la seule place de libre de la classe. Bizarrement, elle était à côté de cette fille qui l’intriguait tellement depuis maintenant quelques jours. Il ne lui adressa pas le moindre regard, car de toute manière, elle ne lui rendrait certainement pas, étant particulièrement timide. & c’est d’ailleurs ça qui l’intriguait chez elle : comment pouvait-on à la fois être aussi belle & aussi timide, à la limite du rouge pivoine lorsqu’on lui parle ? Etrange. Ce n’est pas dans sa nature d’essayer d’apprendre à connaître quelqu’un ou de l’espionner, car d’habitude, seule sa propre personne l’importe, & les autres, il s’en contre fiche. Affalé dans sa chaise, il posa son sac sur sa table & fixa le vide, faisant mine d’être un minimum intéressé à ce que ce satané prof racontait. D’un coup, sa voie retentit, le faisant sortir de ses pensées :

      - « Sean, va me chercher mes polycopiés dans la salle des professeurs ; je les ai oublié. Un bon moyen de te faire pardonner d’être arrivé en retard, n’est ce pas ? »
      - « Hmm. Je devrais être accompagné, on ne sait jamais avec moi … Je peux très bien faire un malaise dans les escaliers, ou bien être attaqué par une bête sauvage ? »
      - « Très bien. Au moins, avec mademoiselle Delen, je suis sure que vous ne ferez pas de bêtises. Delen, veuillez bien l’accompagner s’il vous plait. »

    Matt eut un sourire en coin, comme s’il avait prédit d’avance ce que le professeur allait lui répondre ; est-il voyant ? Pas encore, non. Il prit la porte, suivit de près par sa mystérieuse voisine …

_________________

    Avatar > Emy (c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiana E. Delen

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 26
MOI J'AIME BIEN ... : Lui
HUMEUR : Amoureuse
Date d'inscription : 23/01/2009

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
0/0  (0/0)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Jeu 29 Jan - 18:29


    - « Pourquoi êtes-vous en retard Sean ? »
    - « Oh & bien tout simplement parce que mon réveil n’a pas sonné aujourd’hui. Comme si vous étiez venu l’éteindre la veille au soir, uniquement pour que j’arrive en retard à votre cours ! »

    Kiana leva la tête, sortie de ses rêveries par le professeur qui interpelait, pour ne pas changer, Matt Sean, élève de sa classe qui de toute évidence n’était pas très assidu en cours. Cela pouvait se comprendre néanmoins, Monsieur Meyers était un professeur particulièrement antipathique qu’elle ne supportait que parce qu’elle y était obligée. Vous me direz que tous les professeurs le sont, mais vous auriez tort. Leur professeur de littérature était quelqu’un d’adorable, qu’elle appréciait beaucoup par exemple, même s’il avait tendance à la mettre mal à l’aise devant ses camarades. Il était très jeune et semblait ne pas vouloir la sortir de son mutisme habituel comme ils le faisaient tous. Elle se souvenait d’un jour où, amusé par sa réaction face à une question qu’il lui avait posé, tout au début de l’année, il lui avait fait un clin d’œil et avait désigné un autre élève. Bref. La jeune fille retourna à ses pensées après que l’étudiant se soit installé. Vous vous demandez sans doute quel genre de pensées. Pour tout dire, elle avait entendu ses amies discuter le matin même. L’une d’elles racontait sa vie sexuelle en détail, et l’autre parlait des mains de son copain qui apparemment la satisfaisait au-delà de ses espérances. Elle n’aimait pas ce genre de discussion, elle s’en sentait gênée et totalement exclue, comme c’était souvent le cas de toute façon. Il est vrai que ça ne la dérangeait pas tellement en règle générale, mais il est vrai qu’elle n’avait pas vraiment d’expérience dans ce domaine et les entendre en parler librement la perturbait au plus haut point. Etait-ce si important de perdre sa virginité avant son entrée à la fac ? Fallait-il que le garçon fasse le premier pas ? Etait-ce déplacé qu’une fille s’en charge ? Et c’était quoi, cette histoire de préliminaires ? Tant de questions qui troublaient la jolie brune. Quand je vous disais qu’elle était VRAIMENT innocente … Quoiqu’il en soit, ce dont elle était sûre, c’est que la première fois devait avoir un contexte particulier : celui de l’amour, de la tendresse et de la douceur. Non ? Bon, cela pouvait sembler vieux jeu mais elle s’en foutait pas mal dans le fond, c’était son avis, et elle était persuadée de ne jamais offrir son corps à un parfait inconnu comme le faisaient certaines. Certes, on ne sait jamais ce qui peut arriver, mais elle ne buvait ni ne fumait quoique ce soit, de ce fait, elle pouvait l’affirmer sans crainte. Les aventures d’un soir, très peu pour elle. Même si … Même si quelques garçons sur le campus attiraient son attention sans même s’en rendre compte.

    - « Sean, va me chercher mes polycopiés dans la salle des professeurs ; je les ai oublié. Un bon moyen de te faire pardonner d’être arrivé en retard, n’est ce pas ? »
    - « Hmm. Je devrais être accompagné, on ne sait jamais avec moi … Je peux très bien faire un malaise dans les escaliers, ou bien être attaqué par une bête sauvage ? »
    - « Très bien. Au moins, avec mademoiselle Delen, je suis sûr que vous ne ferez pas de bêtises. Delen, veuillez bien l’accompagner s’il vous plait. »

    De nouveau, elle fut tirée de ses pensées les plus intimes par le professeur Meyers. Elle s’exécuta et attendit que Matt se lève pour le suivre en silence. De toute façon, on ne lui demandait pas son avis, pas vrai ? Ils se retrouvèrent donc bientôt dans le couloir, dans lequel il n’y avait âme qui vive. La brunette se mit à marcher rapidement, afin qu’ils soient de retour en classe le plus vite possible. Non qu’elle ne supportât pas de louper quelques minutes de cours, seulement elle n’était pas à son aise, là, en compagnie d’un garçon assez … Spécial, il faut bien le dire. Elle ne le connaissait pas vraiment, cependant il parvenait tout de même à la faire rougir à chaque fois qu’il posait son regard sur elle. Et pour cause : alors qu’il ne savait rien sur elle, il lui arrivait de se glisser derrière elle, de la prendre par la taille et de déposer un baiser sur sa joue, comportement qui, en même temps de l’amuser, la bouleversait assez. Que lui voulait-il à la fin ? Et pour quelle raison souriait-il ainsi, alors que le prof’ lui avait demandé un service, ce qui n’aurait pas dû l’enchanter ? Kiana accéléra le pas, pressée d’en finir. Il ne semblait cependant pas de cet avis et traînait les pieds, ce qui avait le don d’agacer profondément la jeune femme.

    En remarquant qu’il n’avançait pas, elle s’arrêta à son tour et se contenta de l’observer. Enfin … En réalité, elle observait ses chaussures. Les joues rouges des pensées qu’elle venait d’avoir à son égard. Pensées qui étaient étrangement liées à ce à quoi elle avait songé durant le cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://urban-legend.forumactif.org/
Matt Sean
SEXY. PERVERS. CRAZY . . .JUST ME.
avatar

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 29
Date d'inscription : 19/03/2008

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
98/100  (98/100)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Sam 31 Jan - 23:53

_____________________________________

    Ce n’était pas étonnant qu’elle le trouvait étrange ; pas étonnant dans le sens que Matt était quelque peu anormale en sa présence ; il s’amusait à l’observer dans le moindre de ses faits & gestes, à l’enlacer par derrière dès qu’elle avait le dos tourné, à lui faire des clins d’œil plutôt coquins, & le dernier en date fut de lui déposer un léger baiser dans le creux de son cou. Pourquoi faisait-il ça ? Oh & bien, dans l’espoir de voir une quelconque réaction de sa part, d’essayer peut-être d’apprendre à la connaître – mais apparemment, ce point là était plutôt mal parti, vu comment elle percevait Matt - & ensuite, tout simplement parce qu’il la trouvait craquante lorsqu’elle rougissait. Ca lui donnait un air attachant, ayant qu’une envie : la protéger de ce monde de brut. D’extérieur, elle semblait frêle & fragile ; mais après, comme je vous l’ai déjà dit, il ne la connaissait pas plus que ça, il ne pouvait donc juger. D’autant plus que les apparences sont bien souvent trompeuses, non ?

    Il était là, dans le couloir, à marcher d’un pas lent & peu décidé. Alors qu’elle marchait vite, d’une démarche assurée, voulant assurément finir cette petite escapade le plus vite possible, comme si elle avait peur de se retrouver seule avec lui pendant ne serait-ce qu’une dizaine de minutes, comme si elle avait peur qu’il lui fasse quelque chose de mal ? Pourtant, malgré ses apparences de « méchant », Matt n’est pas non plus le genre de mec qui va prendre Kiana dans un coin & la violer sur place. Il a tout de même un minimum de principes qu’il tient à respecter. Si elle tenait à récupérer le plus vite possible ces maudits polycopiés, soit, Matt la suivrait de loin & la rejoindrait sur la route. Encore une occasion de ratée pour tenter de faire sa connaissance ? Alors qu’il allait l’interpeler par une petite phrase du genre « Ne m’attends pas surtout », elle le devança & s’arrêta net, se retournant & fixant … ses pieds, ses joues étant légèrement rougies. Il sourit en coin, & une fois arrivé à son niveau, il s’approcha d’elle, lui relevant le menton du bout des doigts :

      - « En méditation avec tes pieds ? »

    C’était comme ça avec Matt, soit il ne parlait pas – avec les gens qu’il ne voulait pas connaître ou qu’il appréciait peu – soit, il sortait des énormités. Avec lui, c’était blanc ou noir, sociable ou antipathique. Il fallait juste tomber sur le bon jour, & être la bonne personne. Il aime les personnes étant différentes des autres, sachant se démarquer, & n’étant pas uniquement bonne à faire comme tout le monde. Il aime qu’on ait du caractère, une personnalité & avant tout, un charme intérieur - qu’il sait repérer dès le premier regard ; allez savoir comment.

      - « T’as l’air pressé de récupérer ces poly’, je me trompe ? » Il l’interrogea du regard, avant d’ajouter « A moins que t’ais peur de moi. »

    Il haussa les épaules. De toute façon, peu importe. Il commença à marcher lentement, sans la taquiner à propos de son rougissement, ce qui la mettrait certainement encore plus mal à l’aise, & il n’avait pas envie de ça là maintenant tout de suite ; certainement qu’une autre fois il aurait pris un malin plaisir à la taquiner, mais à l’instant même, l’envie n’était pas là. Il se retourna, pour voir si la brunette suivait. Il se demandait bien ce dont à quoi elle pensait. Parfois, il aimerait avoir ce pouvoir qui consiste à lire les pensées des autres … Pratique, non ? & surréaliste, malheureusement. Il recula, de sorte à se rapprocher d’elle & une fois juste en face, il sourit en coin, avant de proposer :

      - « Dis, tu montes sur mon dos ? J’lai encore jamais fait dans les couloirs du bahut, ça te dit d’être mon cobaye ? T’inquiète pas, je te laisserais pas tomber … »

    D’où lui était venue cette idée soudaine ? Aucune idée, vraiment. Il essayait certainement de la distraire, de sorte à ce qu’elle perde sa timidité face à lui ? Espérons qu’un jour ou l’autre, il y arrivera …

_________________

    Avatar > Emy (c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiana E. Delen

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 26
MOI J'AIME BIEN ... : Lui
HUMEUR : Amoureuse
Date d'inscription : 23/01/2009

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
0/0  (0/0)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Dim 1 Fév - 0:57

    Matt était assurément quelqu’un de très particulier. Et Kiana aurait aimé apprendre à le connaître. Mais sa timidité maladive l’empêchait de prononcer le moindre mot, et même de le regarder. Cela devenait gênant, surtout lorsque lui avait commencé à s’intéresser à elle. Il savait comment la mettre mal à l’aise, c’est peu de le dire. Mais comprenait-il que ses rougissements étaient surtout dus à la honte qu’elle éprouvait de le désirer ainsi ? Allons, il devait bien savoir qu’il attirait bon nombre de filles, et elle n’échappait malheureusement pas à la règle. Silencieusement, elle l’observait, toujours éloignée de lui, qui au fond lui ressemblait un peu. Il était en effet un solitaire, même si contrairement à elle, c’était à cause –ou grâce- à son mauvais caractère, tandis que la brunette était si facile à vivre ! Adorable, serviable, gentille, elle avait tout pour plaire, vraiment. Pourtant ses amis se faisaient rares, du moins les amis sincères. Mais lui non plus n’avait pas beaucoup d’amis, si ?

    Quoiqu’il en soit, Kiana n’était pas vraiment rassurée à l’idée de se retrouver en tête à tête avec lui dans les couloirs de l’école. Bon, ça n’était pas qu’elle avait peur de lui, seulement elle se doutait bien qu’il ne l’épargnerait pas, il ne louperait jamais une occasion de la gêner. A croire qu’il devait aimer la voir rougir. Mais se doutait-il seulement du malaise que cela créait chez elle ? Sans doute que non. Cela dit elle ne le lui dirait sûrement pas, elle ne lui dirait d’ailleurs rien du tout. Il essayait toujours de la faire sortir de son mutisme, et elle détestait cela, bien qu’elle appréciait curieusement qu’il s’intéresse autant à elle. Habituellement, elle n’aimait pas devenir le centre d’attention de quelqu’un, mais là ... Là il est vrai que c’était particulièrement agréable, aussi agréable que ses baisers volés qu’elle adorait, même si elle ne l’avouerait jamais.
    Lorsque la voix du jeune homme résonna dans les couloirs, alors qu’elle contemplait encore une fois ses chaussures, elle fut forcée de lever la tête. Mais la rabaissa aussitôt quand elle comprit ce qu’il voulait dire.

    - « En méditation avec tes pieds ? »

    Qu’attendait-il ? Qu’elle lui dise qu’il l’intimidait incroyablement, qu’il lui faisait un effet monstre, qu’il était l’objet de ses désirs les plus enfouis ? Elle ne le lui dirait jamais ! De toutes façons, ça ne regardait qu’elle, pas vrai ? Et puis … Un fantasme n’est pas fait pour être réalisé, à la base. La brunette n’eut pour seule réponse qu’un soupir significatif. Il devenait sincèrement pénible à toujours vouloir la faire sortir de son éternel silence ! Et oui elle marchant vite, pour la simple et bonne raison qu’elle aurait préféré en finir vite avec ces fichus polycopiés.

    - « T’as l’air pressé de récupérer ces poly’, je me trompe ? » Puis, après lui avoir adressé un regard interrogateur, il ajouta : « A moins que t’ais peur de moi. »

    Peur de lui ? Ca n’était pas exactement ça. A vrai dire, ce qu’elle craignait, c’est qu’il parvienne à lui soutirer quelques mots, des mots qu’elle refusait de lâcher à toute autre personne. Il n’était qu’un garçon, garçon qui certes l’intriguait au plus haut point mais qui n’avait sans doute aucune envie de la connaître réellement. Il souhaitait seulement s’amuser avec elle, se répétait-elle souvent lorsque leurs regards se croisaient, accélérant alors le rythme cardiaque de la belle américaine. Celle-ci avait relevé la tête à la question qu’il avait posée, mais n’y avait pas répondu, encore une fois. Etait-il utile qu’elle avoue ce qu’elle pensait de lui ? Non, d’abord parce qu’il devait s’en douter et ensuite parce que ça ne lui apporterait rien d’autre qu’une gêne immense.

    - « Dis, tu montes sur mon dos ? J’lai encore jamais fait dans les couloirs du bahut, ça te dit d’être mon cobaye ? T’inquiète pas, je te laisserais pas tomber … »

    Quoi ?! Qu’avait-il proposé ? Attendez, n’était-il pas complètement fou par simple hasard ? Kiana le regarda comme s’il était dérangé. Avait-il réellement cru qu’elle s’exécuterait ? Elle n’en était tout simplement pas capable, constatation qui l’effraya d’ailleurs. Incapable de s’amuser.

    -« Mais je … Les feuilles de Monsieur Meyer … On ne … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://urban-legend.forumactif.org/
Matt Sean
SEXY. PERVERS. CRAZY . . .JUST ME.
avatar

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 29
Date d'inscription : 19/03/2008

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
98/100  (98/100)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Dim 1 Fév - 17:23

_______________________________

    Matt avait comme une impression de parler seul depuis le début, & pour dire, ce n’est pas une impression, puisque la jeune femme ne répondait jamais à ses paroles. Soit elle était vraiment timide ( il y avait juste à voir la façon dont elle rougissait ) soit, elle en avait vraiment rien à faire de lui. Mais dans les deux cas, ce n’est pas pour autant que Matt va mettre fin à ses dires. Lorsqu’il a quelque chose en tête, il est difficile de le lui enlever – étant plutôt quelqu’un de têtu -, d’autant plus lorsque la personne en question l’intéresse. Oui, Miss Delen l’intriguait, donc dans une logique étroite, elle l’intéressait pas la même occasion. Il savait comment ça pouvait être épuisant & lassant qu’une personne nous parle sans cesse alors qu’on n’a aucune envie, aucune motivation de lui répondre. On le laisse parler & parler en boucle, dans l’espoir que dans un heureux hasard, il finisse par cesser ses monologues. Situation plutôt amusante dans la mesurer que dans l’instant présent, les rôles étaient inversés. Matt n’était plus celui muet, mais le moulin à paroles qui parlait pour ne rien dire, dans le simple but de parler & de lui arracher un mot, une parole ; dans l’espoir d’entendre le son de sa voix douce & mélodieuse, je suppose. Matt n’avait jamais réellement entendu le son de sa voix d’ailleurs, puisqu’elle ne parlait jamais. Il se demandait d’ailleurs comment pouvait-elle être en compagnie de ses amis. Parlait-elle beaucoup ? Etait-elle plus extravertie ? Ou restait-elle, calme & timide dans son coin, comme à son habitude. Il ne la critiquait pas, non, loin de là. Il trouvait ça même attachant de sa part de se comporter ainsi ; c’est d’ailleurs pour ça qu’il s’intéressait à elle. Ce qui créait bon nombre de jalouses, qui devaient certainement se demander ce que Delen avait de plus que les autres, pour qu’il lui parle, à Elle. Oui, car Matt en ce moment à la fâcheuse tendance d’envoyer bouler tout le monde, allez savoir pourquoi …

      - « Tu sais, tu pourrais au moins me répondre, juste pour entendre le son de ta voix. »

    S’il la mettait mal à l’aise, il en était désolé, ne faisant certainement pas exprès. D’ailleurs, il se demandait maintenant ce qui lui avait pris de lui proposer de monter sur ses épaules, ce qui devait encore plus la gênée, je suppose. Il aurait du réfléchir avant de parler, encore une fois ? Je n’en sais rien, puisqu’en même temps, si elle acceptait, ça lui permettrait sans doute de sortir de son mutisme permanent. Mais vu la façon dont elle le regarda, il comprit bien vite qu’elle le prenait pour un dégénéré mental, sorti de l’asile psychiatrique. On aurait dit qu’elle n’avait qu’une envie : l’enfermer en cage. Il soupira suite à ses paroles. L’aspect positif cependant était qu’il avait désormais entendu le son de sa voix, mais le négatif était qu’elle ne semblait pas motivée pour s’amuser. Rien qu’à voir la façon dont elle lui répondit, en bégayant à moitié, butant sur les mots, commençant des bouts de phrases & finissant avec d’autres, montrait certainement qu’elle était mal à l’aise, & n’avait pas l’habitude qu’on lui propose de telle chose. Mais la nouveauté, l’innovation peut faire de mal à personne, n’est ce pas ? Il s’approcha d’elle doucement, lentement, le plus près possible, jusqu’à ce que son visage ne soit plus qu’à quelques centimètres du sien. Il la fixa droit dans les yeux, & finit par ajouter, d’une voix calme, dans le creux de son oreille, d’une respiration au souffle saccadé :

      - « Ne t’inquiète pas, on va les lui amener ces foutus poly … Mais tout simplement après. »

    Il aurait très bien pu l’enlacer, la prendre par la taille, lui déposer des baisers dans son cou ; mais non, il préférait être là, tout près d’elle, à ne rien faire, si ce n’est la contempler & sentir son souffle contre lui. Il lui fit un sourire, sincère. Il finit par s’éloigner d’elle, la tentation devenant certainement trop dure à tenir, pour lui. Il se passa une main dans les cheveux, marchant à reculons.

      - « Tu me fais signe quand l’envie est là ; parce que même avec toute la bonne volonté du monde, j’arriverais pas à te mettre sur mon dos tout seul. »

    Il sortit son portable, faisant mine d’envoyer un message ; alors qu’en réalité, il essayait de prendre la miss en photo. Heureusement, la qualité de son portable était top, & l’on aurait presque dit de photos prises avec un appareil photo. Il sourit en coin, en les voyants. Magnifiques. Il lança son portable en l’air, à l’adresse de Kiana.

      - « Tiens, regarde. »

_________________

    Avatar > Emy (c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiana E. Delen

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 26
MOI J'AIME BIEN ... : Lui
HUMEUR : Amoureuse
Date d'inscription : 23/01/2009

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
0/0  (0/0)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Dim 1 Fév - 18:50

    - « Tu sais, tu pourrais au moins me répondre, juste pour entendre le son de ta voix. »

    Kiana n’avait pas envie de lui répondre. Pourquoi le ferait-elle de toute façon ? Il voulait entendre le son de sa voix ? Et puis quoi encore ? Après tout, ils ne se connaissaient pas. Ses parents eux-mêmes ne l’entendaient que très peu, elle n’avait donc aucune raison de se dévoiler à lui. D’autant qu’elle n’en voyait aucunement l’intérêt. A quoi bon parler ? Le regard était parfois tellement plus expressif. Les mots n’étaient que superflus en réalité, et si on avait la patience de rester auprès de la jeune fille durant plusieurs années, on n’avait plus aucun mal à communiquer avec elle, et ce même si elle ne parlait jamais. Mais apparemment, Matt n’était pas prêt à cela. Il était du genre à vouloir tout tout de suite, ce qui était, selon elle, particulièrement désagréable et difficile à vivre. Quoiqu’avec elle, il n’avait jamais été trop chiant, hormis bien sûr dans les moments comme celui-ci où il tentait par tous les moyens de lui faire échapper quelques mots, ce qu’elle n’appréciait absolument pas. Enfin, il ne la ferait pas céder. Encore qu’au moins, si elle lui donnait ce qu’il souhaitait, alors peut-être lui ficherait-il la paix. Non qu’elle le déteste à ce point, loin de là. Mais elle refusait littéralement qu’il se rende compte de l’effet qu’il lui faisait. Bon, il avait sans doute compris qu’elle n’était pas insensible à son charme, cela dit il n’avait pour l’instant rien de concret, si ce n’est ses nombreux rougissements et sa tendance à fuir son regard. Il est vrai que la brunette avait bien entendu de nombreuses filles parler de sa « relation » avec Matt. Apparemment, les étudiants avaient remarqué l’intérêt particulier qu’il lui portait, et elle s’en trouvait encore plus gênée, bien sûr.

    Mais elle ne put résister plus longtemps et fut obligée de murmurer quelques mots, formulant une phrase incompréhensible, lorsqu’il lui demanda le plus naturellement du monde de monter sur son dos. Peut-être se comportait-il ainsi avec tout le monde, mais il devait se souvenir qu’elle n’était pas vraiment à l’aise avec lui et cette demande ne l’aidait aucunement à se détendre. Alors, oui, forcément, elle l’avait regardé comme s’il avait été bon à interner. Pourtant … Elle devait avouer que lui au moins il savait s’amuser, ce dont elle n’était pas capable.

    Il s’était approché d’elle, doucement, peut-être pour ne pas l’effrayer. Elle était restée immobile, même si elle aurait pu –dû ?- s’éloigner de lui tant qu’il en était encore tant. Il jouait de son pouvoir de séduction dont il était sûrement conscient pour apprendre à la connaître, et elle détestait ça. Parce qu’il était bien difficile de lui refuser quelque chose lorsqu’il la fixait de ses yeux sombres et dans lesquels elle voyait bien la volonté de découvrir qui se cachait derrière ces longs silences si peu expressifs. Et il lui avait susurré au creux de l’oreille, déclenchant des frissons qu’elle ressentit dans tout son dos :

    - « Ne t’inquiète pas, on va les lui amener ces foutus poly … Mais tout simplement après. »

    Après ? Après quoi ?! Kiana n’était pas sûre de comprendre. Ce qu’elle savait, et ce qu’il devait sentir également, c’est que son rythme cardiaque s’était soudainement affolé, n’ayant pas l’habitude de se trouver si proche d’un homme, quel qu’il soit. La jeune femme l’observait, toujours dans un silence profond, n’étant décidément pas prête à lui parler.

    - « Tu me fais signe quand l’envie est là ; parce que même avec toute la bonne volonté du monde, j’arriverais pas à te mettre sur mon dos tout seul. »

    Il n’avait pas tort. Et au fond d’elle, elle en mourrait d’envie, mais n’était pas sûre de la conduite à adopter désormais. Et lui qui n’arrêtait pas de la déstabiliser … Il avait sorti son portable, et s’était mis à taper un texto. A vrai dire, Kiana ne s’en occupait pas, elle était tellement troublée par le regard du jeune homme qu’elle n’était plus réellement capable de se concentrer sur autre chose.

    - « Tiens regarde. »

    Elle tourna brusquement la tête et haussa un sourcil incrédule en voyant la photo qu’il venait de prendre. A quoi jouait-il à la fin ? Pourquoi ?

    « Pourquoi tu fais ça ? »

    Bon et puis … S’il tenait tant à s’amuser alors … De toute façon ça ne coûtait rien, et puis elle en avait envie. Alors elle s’approcha de lui à son tour et, comprenant qu’elle allait enfin lui céder, il se baissa afin qu’elle monte sur son dos. Si elle se sentait ridicule ? Pas qu’un peu à vrai dire.

    « Hm. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://urban-legend.forumactif.org/
Matt Sean
SEXY. PERVERS. CRAZY . . .JUST ME.
avatar

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 29
Date d'inscription : 19/03/2008

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
98/100  (98/100)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Dim 1 Fév - 20:07

_____________________________________

      - « Pourquoi ? Pour te montrer à quoi tu ressembles. & pour que j’ai un petit souvenir de toi, au cas où dans les prochaines semaines, tu m’évites. »

    Il haussa les épaules, & contempla la photo une dernière fois avant de ranger son portable. Après tout, s’il avait envie d’avoir un souvenir d’elle dans son portable, qu’est ce qui lui en empêchait ? Rien, il faisait ce qu’il veut ; même si cela peut paraître un poil égocentrique. Au moins, cette photo lui avait permis d’entendre une nouvelle fois le son de sa voix. Qui sait ? Peut-être qu’à la fin de cette journée, il réussirait à lui faire aligner plus de 5 mots les uns à la suite des autres ? M’enfin bon, il ne fallait peut-être pas trop en demander, pas trop rêver. Les miracles, ça existe ? Apparemment, puisqu’après je ne sais combien de tentative, la jeune brunette accepta l’invitation de Matt à monter sur son dos. Incroyable ! Elle avait changé d’avis. Serait-ce du au fait qu’il lui ait légèrement forcé la main en jouant de ses charmes ? Certainement, mais n’oublions pas que de toute façon, Matt a toujours ce qu’il veut, dans n’importe quelle situation, utilisant n’importe quel moyen. C’est moche à dire, mais c’est comme ça, Matt est comme ça. Il est bourré de défauts de toute manière, alors bon, un de plus, un de moins, ce n’est plus ça qui fait la différence.

    Il se baissa légèrement afin qu’elle puisse monter sur son dos plus facilement. Une fois bien positionnée, il se releva & sourit en coin. Elle n’était pas lourde, pour ne pas dire légère. & maintenant qu’elle était sur son dos, il pouvait l’emmener où il voulait, sans qu’elle ne bronche ? Bon, initialement, ce n’était pas prémédité, il voulait porter quelqu’un dans les couloirs, juste pour dire de l’avoir fait au moins une fois dans sa vie – satisfaction personnelle. Mais maintenant qu’elle était sur son dos, que pouvaient-ils bien faire ? Matt avait bien une idée, mais pas sure qu’elle accepte & qu’elle en ait l’envie ; vu le manque de motivation de sa part pour monter sur son dos, déjà. Il décida de remettre à plus tard toutes ses questions, & commença donc à avancer, sans le moindre but apparent, pour l’instant du moins.

      - « Elle est belle la vue de là-haut ? » lâcha-t-il, même si en y pensant bien, elle n’était pas beaucoup plus haut que lui ; pas plus d’une tête en tout cas. & mise à part une étendue de casiers dans le couloir, je ne voie pas bien ce qu’il pourrait y avoir d’autre.

    Il se dirigeait inconsciemment vers la salle des professeurs, à croire que son destin lui disait de tout de même aller chercher ses polycopiés & de ne pas faire de bêtises avec la brunette. Tout dépend après de quelle ampleur prend le mot « bêtises », mais soit, passons. Arrivé en face de la salle des professeurs, il voulut toquer, mais bizarrement, la porte était déjà ouverte. Il lâcha un léger « Baisse la tête » à celle qu’il portait, & pénétra dans la salle, sans faire le moindre bruit, au cas où quelqu’un était déjà présent … Heureusement pour eux, il n’y avait personne, rien, aucuns professeurs, pas l’ombre d’un surveillant ! Bonheur, bonheur. Il s’approcha d’une table & se retourna de sorte à asseoir Kiana dessus, & ainsi, par la même occasion de la faire descendre de son dos.

      - « Alors, le voyage n’a pas été trop rude ? » Il sourit en coin, avant d’aller fermer la porte, en ajoutant, comme pour rassurer Kiana « T’inquiète, je ferme uniquement pour que personne ne rentre & qu’on se fasse pas prendre. »

    Aucunes intensions particulières, vraiment (a). Il s’approcha d’elle, doucement, lentement, pour voir quelles réactions elle adoptait : peur, envie ?! Je ne sais pas trop, plutôt difficile à cerner. Oh mais rassurez-vous, s’il s’approchait c’était uniquement pour prendre les feuilles qui se trouvaient juste derrière elle, uniquement pour ça. Mais comme elle semblait ne pas les avoir vues, autant voir quelle serait sa réaction s’il s’approchait d’elle avec d’autres idées en tête à son égard ; pas besoin de développer, il n’est pas bien dure de suivre son raisonnement. Une fois juste en face d’elle, il s’excusa « Pardon » avant de prendre le tas de feuilles juste derrière elle, faisant bien exprès de frôler du bout des dois ses hanches, un frisson le parcourant.

      - « Bon & bien voilà, on a les feuilles. Ce n’était pas bien dure hein ? »

    Comme si le but de son escapade c’était de récupérer les feuilles, comme si. Il posa le tas de feuilles à côté d’elle & s’accouda sur les cuisses de celle-ci – toujours assise -, la fixant droit dans les yeux. Son regard changea d’expression, & son sourire en coin en disait long sur ses pensées ; bien qu’il ne devrait pas.

      - « & maintenant, on fait quoi ? » Ses paroles étaient remplies de sous-entendu, ses mains se transformèrent en caresses & son regard brillait d’envie. Pourtant, il était presque sure qu’il ne ferait rien, sans un geste, une parole, un regard de sa part qui montrerait son désir, son envie, son accord …

_________________

    Avatar > Emy (c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiana E. Delen

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 26
MOI J'AIME BIEN ... : Lui
HUMEUR : Amoureuse
Date d'inscription : 23/01/2009

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
0/0  (0/0)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Dim 1 Fév - 21:22

    « Je sais à quoi je ressemble. Et je veux pas t’éviter. »

    Etonnant, non ? A vrai dire, elle avait même envie de le revoir. Oui bon, peut-être pas le revoir et lui parler, mais au moins le revoir et l’observer de loin, comme elle le faisait si bien. A espérer le connaître sans que cela ne se concrétise, pour la simple et bonne raison qu’elle était trop gênée pour oser faire le premier pas avec lui, bien qu’elle en mourrait d’envie depuis déjà plusieurs semaines. Remarquez, elle avait tout de même eu assez de cran pour monter sur son dos, comme il le lui avait demandé un peu plus tôt, ce qu’elle avait trouvé particulièrement bizarre. Mais elle l’avait fait quand même, non sans raison : peut-être cela lui permettrait-il d’être un peu moins coincée et il pourrait même lui apprendre à s’amuser un peu, même si cela s’avérait plutôt difficile dans son cas. Il devait le savoir puisque lui aussi passait son temps à la regarder. Ce qui était loin d’être désagréable d’ailleurs, même si la façon dont elle rougissait à chaque fois commençait sérieusement à l’agacer.

    Il la conduisit donc, on ne sait trop où d’ailleurs puisqu’il ne semblait pas pressé de se rendre en salle des professeurs, pour récupérer ces foutues copies. La jeune femme esquissa un large sourire lorsqu’il lui demanda comment était la vue de là-haut. A vrai dire, vu qu’elle était penchée sur son visage, elle ne pouvait être que …

    « Magnifique. »

    Kiana se sentait de plus en plus à l’aise, même en étant perchée sur le dos d’un parfait inconnu qui lui portait un drôle d’intérêt qu’elle ne comprenait pas réellement. Qu’avait-elle de si important, de si unique ? Mis à part une timidité maladive qui l’empêchait de se faire de vrais amis et même de regarder un garçon qui lui plaisait excessivement, à l’instar de Matt. Oui, bien sûr qu’il lui plaisait, bien trop d’ailleurs. Trop pour qu’elle soit capable de lui adresser la parole d’elle-même. Et bien qu’elle appréciait qu’il l’ait remarquée de la sorte, elle ne savait plus comment réagir en sa compagnie. Elle ne connaissait rien de lui, lui ne connaissait rien d’elle, même s’il devait avoir une vague idée de son poids maintenant, puisqu’elle était affalée sur lui, les bras autour de son cou, le visage près du sien, trop effrayée à l’idée de tomber pour se relever et profiter de la vue. Elle s’enivrait de son odeur masculine et si agréable, sans qu’il ne le voie ( à priori xD ) et qu’elle ne soit forcée à rougir, bien qu’elle le faisait inconsciemment en songeant à ce qu’elle était en train de faire.

    « Qu’on ne se fasse pas prendre à faire quoi ? »

    Lâcha-t-elle d’un ton pour le moins interrogateur et surpris. Elle était juste assise sur une table, alors que faisaient-ils de mal ? A priori rien, à moins qu’il ait d’autres idées en tête. Et dans ce cas, quel genre d’idées ? Avec lui, elle pouvait s’attendre à tout. C’est bien pour cette raison qu’elle commençait sérieusement à s’inquiéter. Il s’approcha d’elle, doucement, lentement, de sorte qu’elle sentit de nouveau son cœur s’accélérer soudainement. Que voulait-il ? Les yeux de Kiana parcoururent son visage, à la recherche d’un quelconque indice qui clarifierait ses intentions, même si n’importe qui d’autre les aurait comprises immédiatement. « Pardon ». Pourquoi s’excusait-il ? Elle suivit ses mains du regard et découvrit avec stupeur que les feuilles se trouvaient juste derrière elle. Etrangement, elle fut prise d’un sentiment de déception assez profond, ce qui était plutôt surprenant quand on connaissait la Kiana prude et sage qu’elle était. Elle eut soudain l’impression de n’être plus maîtresse d’elle-même, d’être totalement incapable de bouger, de fondre littéralement devant ce regard …

    « Ben … O-On devrait retourner … En coursMais je … »

    Sa voix s’était tue au fur et à mesure que le jeune homme soutenait son regard de façon provocatrice, que ses doigts parcouraient ses hanches, qu’elle réalisait à quel point il pouvait être séduisant. Il ne faisait pourtant rien de particulier, mais cela suffisait amplement à éveiller le désir en elle. Désir qui ne pouvait qu’accentuer son désarroi face à lui. Comment pouvait-elle le vouloir ainsi ? Elle ne le connaissait pas, et habituellement, elle n’osait même pas le regarder. Alors pourquoi était-ce si différent avec lui ? Quoiqu’il en soit, la brunette sentait ses mains trembler, son dos était parcouru de frissons tous plus intenses les uns que les autres. Qu’est-ce qui lui prenait bon sang ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://urban-legend.forumactif.org/
Matt Sean
SEXY. PERVERS. CRAZY . . .JUST ME.
avatar

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 29
Date d'inscription : 19/03/2008

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
98/100  (98/100)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Mer 4 Fév - 16:25

_________________________________

    Alors, comme ça elle ne souhaitait pas le bannir de ses relations & ne plus jamais le revoir ? Oh, c’est plutôt étrange. Lui qui croyait qu’elle commençait à ne plus le supporter & qu’elle avait accepté de monter sur son dos dans l’unique but de le faire taire, apparemment, il avait fait fausse piste, n’étant pas tellement perspicace ces derniers temps. Mais bon, heureusement en un certain sens qu’elle ne souhaitait pas l’éviter, ça lui permettrait de l’approcher plus facilement & ainsi, d’apprendre à la connaître d’avantage ? Espérons qu’un jour ou l’autre, elle finisse par perdre sa timidité face à lui, & qu’elle lui parle, comme elle parlerait à quelqu’un qu’elle apprécie, plus ou moins. Notons le progrès considérable qu’elle venait de faire ; désormais, elle ne se contentait plus de ne pas lui répondre en restant muette, mais lui répondait par des phrases courtes & brèves, certes, mais tout de même des phrases. Matt s’estimait déjà heureux de se mince progrès, espérons que ça dure & que ce ne soit pas qu’illusoire.

    Il ne put s’empêcher de sourire en coin en entendant la question naïve de celle-ci « qu’on ne se fasse pas prendre à faire quoi ? ». Comme si elle n’avait vraiment aucune idée de ce dont avait excessivement envie Matt depuis toute à l’heure ? Certes il en avait plus qu’envie, mais il savait se retenir & ne ferait rien sans son consentement, ô que non. Oh & puis, à la base, la tournure de sa phrase n’avait rien de sexuel, soit disant parlant. Juste que normalement, on n’a pas le droit d’être dans la salle sans un professeur, mais bon, si elle l’entendait autrement, tant mieux ? Il préféra ne pas répondre, & laisser libre cours à son imagination quand à la réponse. Parfois, il aimerait pouvoir lire dans les pensées de gens, juste pour lui permettre de savoir ce dont à quoi elle pensait à l’instant présent, là, tout de suite, maintenant …

    Il était tout proche d’elle, ses mains lui caressant les hanches, descendant parfois dans le bas du dos, ses yeux la fixant d’un regard intense. S’il avait une conscience, elle lui dirait d’arrêter. S’il avait une raison, elle ferait de même. Mais seules l’envies & la tentation étaient présentes à ce moment précis. Lorsqu’elle remua doucement ses lèvres afin de murmurer quelques explications quasiment inaudibles, elles semblaient l’inviter à l’embrasser. Mais encore une fois, il devait rêver. Il se faufila entre les jambes de Kiana, toujours assise sur la table. S’approchant le plus près qu’il pouvait, il s’arrêta à quelques centimètres de ses lèvres, mordant les siennes, par envie. Il réfléchit brièvement à une réponse à formuler, & finit par susurrer, dans un souffle, d’un ton légèrement provocateur :

      - « Sauras-tu résister à la tentation & retourner en cours ? »

    S’il lui fallait des arguments afin qu’elle reste, il pouvait lui en donner (a). Il effleura le bout de ses lèvres, sensuellement, avant de descendre dans le creux de son cou. Il y déposa une multitude de baisers, avant de venir mordre le lobe de son oreille. Elle avait bien un talon d’Achille, il allait le trouver. Pendant ce temps, ses mains descendirent le long de son dos, s’arrêtant à la limite de son haut, dans le bas du dos, avant qu’il ne glisse sa main dessous, & qu’il tressaillît suite au contacte chaud/froid de sa main & de son dos, à la peau chaude. De légers frissons le parcouraient, sans qu’il ne puisse se contrôler.

    Elle était particulièrement séduisante, là, assise sur la table, comme si elle n’attendait qu’une chose de sa part, comme si … Car après tout, peut-être ne voulait-elle pas la même chose de lui ? En tout cas, une chose était sure, elle n’était pas du même genre que lui, & ça ca le désolait. Lui, tout le monde savait – avec la réputation qu’il a après tout – qu’il était un Don Juan, adepte des coups d’un soir sans réel lendemain. Il ne sort jamais avec une fille, sachant pertinemment que de toute façon, il la tromperait puisqu’il ne l’aime pas. Il a aimé une fois, une certaine Louh, il y a à peu près trois mois. M’enfin, ne remuons pas le passé, & poursuivons. Certaines rumeurs disent que Kiana est vierge, est-ce véridique ? Sincèrement aucune idée, & Matt n’exprimait pas son point de vue là-dessus, n’en sachant vraiment rien. En tout cas, si c’était vrai, ça mettant un blocage supplémentaire ; pour lui, la personne avec qui elle devrait le faire en premier, c’est une personne qui l’aime, qu’elle aime ; & non suite aux désirs charnels.

    Ses baisers se poursuivirent le long de son cou, descendant vers son décolleté, sans pour autant passer par ses lèvres – voulant certainement faire monter l’envie en elle -. Ses mains descendirent à leur tour, allant s’aventurer du côté de ses cuisses …

_________________

    Avatar > Emy (c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiana E. Delen

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 26
MOI J'AIME BIEN ... : Lui
HUMEUR : Amoureuse
Date d'inscription : 23/01/2009

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
0/0  (0/0)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Mer 4 Fév - 19:20


    Oh oui, elle voulait le revoir. Apprendre à le connaître pourquoi pas. Voir qui il était vraiment, au-delà des apparences et des rumeurs, peu flatteuses à son sujet. Habituellement, elle n’y portait que peu d’attention. Mais lorsque cela concernait un garçon qu’elle côtoyait malgré elle et qui s’intéressait particulièrement à elle sans qu’elle ne comprenne réellement pourquoi, elle tendait l’oreille afin de peut-être apprendre telle ou telle chose à son sujet. Elle se souvenait d’ailleurs avoir entendu de drôles de choses, dans les vestiaires des filles où il était le thème principal des conversations. Deux étudiantes discutaient de lui, et l’une d’entre elles avait évoqué la façon dont il s’était moqué d’elle, en lui faisant l’amour et en oubliant de la rappeler. Un sourire était né sur les lèvres de la jolie Kiana, qui avait bien deviné quel genre de garçon il était. Un bon amant, apparemment, mais un petit ami médiocre, de toute évidence. Ce qui ne la dérangeait aucunement d’ailleurs, puisqu’ils ne se connaissaient pas et qu’elle n’avait pas l’intention de se lier d’amitié avec lui. Elle voulait juste apprendre à le regarder différemment que comme le salaud de base.
    Bon pour tout dire, oui, elle était bien naïve. D’abord, elle se disait que peut-être, Matt n’était pas aussi méchant que ce que toutes ces filles voulaient bien le laisser croire. Ensuite, même lorsqu’il faisait des sous-entendus que n’importe qui d’autre aurait compris, elle était obligée de poser la question afin de s’assurer de ses projets pour les prochaines minutes qu’elle passerait en sa compagnie. Enfin il est vrai que la première chose à laquelle elle avait pensé n’était pas des plus innocentes, ce qui était particulièrement surprenant de sa part. Elle n’avait pas pour habitude de s’emballer aussi rapidement, ni même d’imaginer ce genre de situation. Situation dans laquelle, vous l’aurez compris, elle ne serait que très peu vêtue, et malgré tout, aurait étrangement chaud, son corps contre celui du jeune homme … Discrètement, elle secoua la tête afin de reprendre ses esprits. A quoi jouait-il à la fin ? Son but était-il de la rendre folle ? Parce que même avec la plus grande réserve du monde, l’intensité avec laquelle il la fixait ne pouvait que lui donner des idées, des idées assez gênantes qui plus est …
    Il se rapprochait toujours plus, la regardait toujours avec envie, caressait toujours ses hanches de ses mains qui semblaient être habituées depuis longtemps à torturer les jeunes femmes de la sorte. Il était évident qu’elle était loin d’être la première qu’il ferait craquer ainsi, du bout de ses doigts fins et agiles qui glissaient avec légèreté sur les courbes de la brunette. Elle se retint à lâcher un soupir de bien être, refusant tout bonnement de se laisser aller avec lui, avec un inconnu, qui ne voulait que son corps et n’avait que faire de son amour.
    - « Sauras-tu résister à la tentation & retourner en cours ? »
    Ses lèvres effleurèrent les siennes, doucement, et elle aurait tellement souhaité qu’il ne s’arrête pas là ! Ces réflexions la surprirent, mais elle n’eut le temps d’y penser plus, les baisers qu’il déposait dans son cou et à la naissance de sa poitrine l’embarrassant à un point tel qu’elle en eut le souffle coupé. Sans le vouloir, elle déglutit bruyamment, mal à l’aise, ne sachant plus du tout quel conduite adopter. Apprendre à s’amuser d’accord, mais à ce point, c’était peut-être trop. Elle n’était pas ce genre de filles, qui couchaient avec le premier venu, loin de là même puisqu’elle n’avait aucune expérience des garçons.
    Kiana tressaillit lorsque les mains de Matt passèrent malicieusement sous son haut, caressant son dos avec une tendresse dont elle ne le pensait pas capable. Sans doute était-ce là un moyen pour séduire les femmes, et le pire était que cela marchait au-delà de ce qu’elle avait imaginé. Etait-elle aussi stupide que toutes les autres pour se laisser avoir ainsi ? Soudain, elle comprit que ce qu’ils faisaient là était une très mauvaise idée. Elle ne voulait pas être comme ça, et pas avec lui. Ils ne sortaient pas ensemble, ne s’aimaient pas, ne se connaissaient même pas. Il était donc hors de question qu’elle s’offre à lui de cette façon, il ne l’avait pas méritée, aucunement. Un jour peut-être vivraient-ils une belle histoire d’amour, mais pas maintenant. Ni l’un ni l’autre n’en avait envie d’ailleurs. Alors elle se ressaisit, et repoussa gentiment le jeune Sean.
    « Non … »
    Souffla-t-elle. Elle aurait pu s’expliquer, mais n’en eut pas l’occasion.
    « Qu’est c’que vous faites là ?! Monsieur Sean, Miss Delen ! Je n’pensais pas ça de vous ! Vous allez me suivre dans le bureau du doyen, je crois que vous lui devez quelques explications ! »
    La jeune femme sursauta. Il ne manquait plus que ça. Elle lança alors un regard accusateur à Matt, avant de descendre de la table et de suivre le professeur qui les conduisit tous deux dans une salle où ils furent contraints d’attendre le doyen, sous l’œil inquisiteur de sa secrétaire. Elle soupira longuement, regarda le garçon du coin de l’œil, l’implorant silencieusement de les tirer de ce mauvais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://urban-legend.forumactif.org/
Matt Sean
SEXY. PERVERS. CRAZY . . .JUST ME.
avatar

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 29
Date d'inscription : 19/03/2008

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
98/100  (98/100)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Mer 4 Fév - 22:42

__________________________________

    Il était sans doute allé trop loin ? Il n’aurait sans doute peut-être pas du essayer de la tenter à un tel point ? Il aurait peut-être du, effectivement, ne pas le faire ; mais il y peut rien c’est dans sa nature. Il ne regrette en aucun cas ce qu’il venait de faire, car de toute façon qui le regretterait ? Il avait agis selon son envie, la tentation étant trop grande, alors qui s’en voudrait ? D’autant plus qu’il n’avait rien fait de mal, & il n’en aurait sans doute jamais l’occasion. C’est dingue, lui qui pouvait avoir n’importe quelle fille dans son lit, il fallait qu’il choisisse de s’intéresser à celle qui ne voulait pas de lui ; il avait ce don là, allez savoir pourquoi. Il aurait pu aller voir quelqu’un d’autre, mais là, celle qu’il voulait à l’instant présent, se situait juste en face de lui, tout près, & venait de le rejeter gentiment, doucement, comme si elle ne savait pas trop quel comportement adopté. Il n’allait pas s’entêter ; elle ne voulait pas, & c’était sans doute mieux ainsi, elle l’empêchait sans doute de faire une erreur ? De toute façon, ils ne le sauraient jamais. Il ouvrit la bouche pour ajouter quelque chose, lorsque la voix de leur professeur – devant certainement s’impatienter – débarqua dans la salle. Cette situation amusa Matt, qui ne put s’empêcher de sourire légèrement. Personnellement, il avait été dans des situations bien pires, donc celle-ci n’était qu’une de plus ajoutée à son quota de sanction. En revanche, la brunette, elle, ne semblait pas ravie de ce qui leur arrivait, rien qu’à voir les regards qu’elle jetait à Matt. Il la rassura par un simple sourire sincère, qu’elle n’ait pas à s’en faire, car de toute façon, le seul coupable ici était Matt, même s’il n’était pas encore tout à fait sure de comprendre ce qu’il venait de faire de mal …

    Ils marchèrent sans un mot vers le bureau du doyen, & leur professeur les abandonna dans une salle, retournant s’occuper de sa classe, certainement. Matt soupira & s’assied sur une des chaises qui était présente dans la salle. Il resta un bon moment à méditer, regardant ses pieds & se demandant ce qu’il allait bien pouvoir sortir à l’autre bouffon afin de pouvoir les sortir de ce pétrin, dans lequel ils s’étaient fourrés, ou plutôt dans lequel, Matt les avait mis. D’ailleurs, en parlant d’elle … Il posa son regard sur la jeune femme, observant ses traits, ses gestes, son regard ; essayant de voir ce dont à quoi elle pensait à l’instant présent, encore une fois. Malheureusement, il ne pouvait lire dans ses pensées. Il soupira, & finit par ajouter, à l’égard de celle-ci :

      - « T’inquiète, ce n’est pas bien grave, t’as rien fait de mal, je vais me débrouiller. Oh & puis … Désolé. »

    Pourquoi s’excusait-il ? Notons tout d’abord que Matt ne s’excuse que très rarement, voir jamais ; il doit sans doute avoir une bonne raison de le faire, appréciant également la personne plus ou moins, en un certain sens. Lui-même ne savait pas vraiment la raison pour laquelle il s’excusait, peut-être pour ce qui s’est passé toute à l’heure, mais également parce que par sa faute, ils allaient se faire engueuler ? Certainement. Il finit par se relever, ne pouvant rester en place plus de cinq minutes sans rien faire, & alla voir la secrétaire de ce fameux doyen, qui ne semblait pas vouloir montrer le bout de son nez. Il s’accouda au bureau de celle-ci, ce qui lui fit relever la tête, arborant un regard méprisant. Ca commençait bien …

      - « Excusez-moi. Je pourrais savoir lorsque Mr Hervé va arriver ? »
      - « J’en sais rien, dans une dizaine de minutes, probablement. »

    Matt hocha la tête, la remercia & retourna à sa place, sagement. Il avait donc tout le temps d’élaborer leur plan de secours ? Espérons-le. Dix minutes précises avant qu’il n’arrive, pas de temps à perdre. Il sortit son portable, & miraculeusement, il avait pris soin de demander le numéro de Kiana à une de ses amies, la veille. Il sourit, avant de lui envoyer un sms ; il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle ait son portable, elle aussi.

    Citation :
    Bon, alors, pour pas que l’autre bique nous entende j’te parle via sms, ok ?
    J’ai un plan de sorti, ça te dit ? C’est toujours mieux que de rester cloitrer ici pour attendre de se faire incendier, non ? :]
    T’es bonne comédienne, ou pas ?
    Tu pourrais faire semblant de prétexter un malaise pour moi ? Ca m’aidera beaucoup !

_________________

    Avatar > Emy (c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiana E. Delen

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 26
MOI J'AIME BIEN ... : Lui
HUMEUR : Amoureuse
Date d'inscription : 23/01/2009

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
0/0  (0/0)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Jeu 5 Fév - 18:59

    Matt allait se rattraper et les sortir de là. Kiana n’avait aucune envie d’être collée pour la simple raison qu’elle n’avait pas su dire non à un garçon un peu trop entreprenant. D’autant qu’il était le fautif, dans toute cette histoire. Il est vrai qu’elle aurait pu l’en empêcher, plutôt que de savourer ses baisers tous plus délicieux les uns que les autre. Elle aurait dû l’arrêter, l’arrêter avant qu’elle ne prenne goût à ses caresses. Mais il était trop tard, et désormais, les voilà prêts à se faire engueuler pour un court –trop ? - moment d’égarement. La brunette avait soupiré, ne cherchant même pas à dissimuler son agacement. Pour tout dire, elle espérait sincèrement que le garçon trouverait une idée de génie afin de rattraper la situation. Qu’ils se tirent d’ici et aient d’autres moments d’égarement, beaucoup plus longs cette fois. Et alors qu’elle était plongée dans des pensées qu’elle n’oserait jamais avouer, son portable vibra. Il était rare que cela arrive, puisqu’elle était plutôt du genre solitaire. Elle s’empressa de regarder le destinataire. Numéro inconnu ? Encore plus inhabituel. Et lorsqu’elle découvrit le message du brun, elle lui adressa un regard surpris. Première question : pourquoi et comment avait-il eu son numéro ? Deuxième question : voulait-il réellement qu’elle simule un malaise ? Soit. Si c’était là le seul moyen, alors elle n’aurait de toute évidence pas le choix, car il était bien sûr hors de question qu’elle paye alors qu’elle n’avait rien fait.
    Elle acquiesça donc de façon discrète, afin que lui seul ne le remarque. Et laissa brusquement tomber son portable, sa tête se cogna même involontairement contre le mur derrière elle. La secrétaire leva enfin le nez de ses papiers et lâcha un cri de surprise en voyant la brune complètement inerte, avant d’accourir à ses côtés. Kiana la sentit s’affoler, et se calmer lorsqu’elle comprit qu’elle n’avait rien de grave ; apparemment. Elle regagna sa place en marmonnant :
    « Ah encore une de ces gosses qui supportent pas la chaleur. Sean, emmenez la à l’infirmerie. »
    Il ne se fit pas prier, évidemment, et la prit dans ses bras pour les faire quitter cette pièce et leur éviter par la même occasion quelques heures de colle pas vraiment méritées. Kiana attendit quelques instants, avant de se redresser, afin d’être certaine que la secrétaire ne les verrait pas. Elle rouvrit finalement les yeux et sourit intérieurement en observant Matt, qui arborait un visage amusé de cette situation pourtant assez gênante. Ils s’étaient tout de même fait prendre à s’embrasser, enfin s’embrasser n’était pas le mot, mais quoiqu’il en soit, elle était plutôt confuse, rouge de honte même.
    « Merci. »
    Bah quand même, il méritait bien des remerciements, même si elle avait dû se faire un peu mal pour lui, il avait trouvé le moyen idéal de les sortir de cette salle sans pour autant les obliger à retourner en cours. Quoique … Ils n’avaient plus rien à faire désormais si ? Ils pouvaient rentrer en classe, le devaient même. Pourtant elle savait d’ores et déjà qu’elle ne serait pas capable de s’y résoudre. Elle se sentait tellement bien, là, dans ses bras, à se perdre dans son regard ténébreux, d’une profondeur incroyable. Elle n’avait aucune envie de retourner écouter Monsieur Meyer déblatérer sur des choses nullement intéressantes. Matt lui était intéressant, bien trop au goût de la pauvre étudiante d’ailleurs, et pour cause : elle détestait qu’un garçon lui plaise à ce point, c’était particulièrement désagréable de se sentir rougir chaque fois qu’il posait les yeux sur elle. Et le fait qu’il la porte dans ses bras n’arrangeait rien, ce pourquoi elle lui fit comprendre qu’il devait la reposer à terre. Elle se retrouva donc face à lui, très proche, le souffle court. La jeune femme avait cependant, sans le vouloir réellement (?), glissé sa main sur son torse en descendant, jusqu’au bas de son ventre. Et lorsqu’enfin, elle se rendit compte de ceci, elle la retira immédiatement, le visage bas, les joues rouges.
    « … P-Pardon. »
    Souffla-t-elle, honteuse du geste involontaire qu’elle avait eu. Ca n’était pas sa faute, vous en conviendrez, mais Kiana avait une fâcheuse habitude de s’excuser pour un rien. Et là, contre lui, la brunette se demandait par quelle malédiction elle avait été frappée : la malchance semblait la poursuivre, sans qu’elle n’ait fait quoique ce soit pour la mériter. Elle avait certes repoussé Matt quelques minutes plus tôt, mais lorsqu’elle se remettait à le contempler comme elle l’avait fait, elle comprenait bien pourquoi elle avait mis autant de temps à lui demander d’arrêter. Il était incroyablement séduisant, drôle, charismatique … Il avait tout pour lui ! Et elle ne pouvait juste plus retourner en cours, non, pas tant qu’ils seraient l’un contre l’autre, dans ce couloir vide de toute âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://urban-legend.forumactif.org/
Matt Sean
SEXY. PERVERS. CRAZY . . .JUST ME.
avatar

Masculin Nombre de messages : 941
Age : 29
Date d'inscription : 19/03/2008

KARMA*
RELATIONS:
INSTANT KARMA*:
98/100  (98/100)
UN PETiT M0T ?:

MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   Lun 9 Fév - 19:28

_________________________________________

      - « Ah encore une de ces gosses qui supportent pas la chaleur. Sean, emmenez la à l’infirmerie. »

    Son plan avait réellement fonctionné ? La brunette avait-elle réellement simulée un malaise ? Il n’y a pas à dire, ils pouvaient former un beau duo. Elle savait plutôt bien jouer la comédie, & pour cause, la secrétaire ne se douta apparemment de rien – à moins qu’elle soit très naïve. Il la porta encore une fois sans le moindre mal, mais cette fois-ci, plus en douceur & délicatesse. Il s’aventura dans le couloir, loin de ce bureau & de tous ses ennuis. Il n’avait qu’une envie, passer un bon moment avec Kiana, & ne surtout pas retourner en cours ; car il ne faut pas être devin, qu’une fois en cours, il penserait à ce qu’il aurait pu faire s’il n’y serait pas allé. N’interprétez ça pas autrement qu’il le pense, Matt sait ce dont à quoi se résoudre maintenant. Elle l’a repoussé, elle ne veut pas de lui, soit. Il ne tenterait rien d’autre aujourd’hui, certainement légèrement vexé au fond de lui-même, bien qu’il ne l’avouera pas. C’était l’une des rares filles qui le repoussait, & pourtant c’était celle qu’il voulait maintenant, comique non ? Lorsque Matt a une fille en tête, il ne regarde plus personne d’autre jusqu’à ce qu’il passe à quelqu’un d’autre. Ca marche comme ça avec lui, malheureusement.

    Elle le remercia. Il sourit, la reposant par la suite sur ses deux jambes, restant pourtant tout proche d’elle, l’enlaçant tendrement ; ses mains dans le bas de sa taille. Non. Il ne ferait rien. Il appréciait juste ce moment à ses côtés, proche d’elle. L’odeur de son parfum vint lui titiller les narines, il sourit de nouveau. Apparemment, rien ne pourrait venir lui enlever sa bonne humeur aujourd’hui. Rien ? Il ne préféra ne pas y penser, & plongeant son regard dans celui de la belle brune, il finit par décréter :

      - « Bravo pour ta prestation, on aurait presque dit que t’as fait ça toute ta vie. »

    Il frissonna lorsqu’il sentit les mains de la brunette descendre le long de son torse. A quoi jouait-elle ? Voulait-elle vraiment le faire souffrir en jouant sa sadique ? Lui donner envie comme ça était plus que méchant en sachant qu’elle venait tout juste de le repousser, il n’y a même pas un quart d’heure de cela. Il ne savait vraiment pas quoi penser, ni quoi faire. Lorsque ses mains descendirent & s’éclipsèrent aussi vite qu’elles étaient venues, il les rattrapa & serra ses mains dans les siennes, caressant la partie de peau qu’il pouvait atteindre ainsi du bout de son pouce. Elle venait de s’excuser. Il ne comprit pas bien pourquoi, jusqu’à ce qu’il relève son visage vers elle & qu’il remarque qu’elle était – une fois n’est pas coutume – rouge de honte. Avait-elle réellement fait ça sans s’en rendre compte ? Il soupira légèrement, ne sachant plus quoi penser & finit par arborer un léger sourire sur le coin de ses lèvres, & s’approcha d’elle, restant à quelques centimètres de son visage, main dans la main.

      - « T’inquiète, ça me gêne pas, au contraire … & puis, j’ai fait bien pire toute à l’heure. On va dire qu’on est quitte maintenant ? »

    Il baissa son regard, essayant tant bien de cacher sa peine dans les derniers mots qu’il prononça. Il aurait bien aimé la connaître autrement, mais on ne peut pas tout avoir dans la vie n’est ce pas ? Pourtant, elle, semblait tout avoir pour elle ; son physique étant parfait, désirable à souhait. Il lui déposa un baiser dans le creux de ses lèvres, avant de l’attirer vers un autre endroit, par la main, ne voulant certainement pas rester à découvert dans les couloirs, avec n’importe quel surveillant qui pourrait venir les surprendre, les sanctionner, ou je ne sais quoi d’autre. S’arrêtant devant la porte d’entrée du hall, il jeta un rapide coup d’œil vers Kiana, avant de lui demander, un sourire majestueux sur ses lèvres :

      - « Ca te dit de quitter cet endroit lugubre & d’aller passer la fin d’aprème ailleurs ? Si, bien sure, ma compagnie ne t’es pas désagréable. »

_________________

    Avatar > Emy (c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: &&. Un air de déjà vu ? _ PV.   

Revenir en haut Aller en bas
 
&&. Un air de déjà vu ? _ PV.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
iNSTANT karma; * :: • INSTANT KARMA UNIVERSITY* • :: > ÉTAGE NR 1. :: SALLES DE C0URS*-
Sauter vers: